cristina ortega
 

EXPERT ART d'ASIE Cristina ORTEGA Expert CEFA CNES arts de la Chine et du Japon Asian Art

Art chinois porcelaine de Chine Chine Japon Porcelaine de Chine Compagnie des Indes ivoire Okimono Imari satsuma Carré Rive gauche paris Expert CEFA et CNES

 
 


 
 
 
 
 
 
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.

Cliquez sur la photo pour zoomer

VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.
 

VENDU / SOLD Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.


Référence : 47688


Femme médecin, ivoire, Chine, milieu de l'époque Qing.

Autrefois, les femmes malades n'étaient pas autorisées à montrer leur corps au médecin. Motivées par les croyances confucéennes sur la protection de la sainteté du corps, elles restaient cachées derrière un rideau pendant toute la visite. Il était tabou pour une femme de mentionner même des parties de son corps. Ces petites  sculptures, dénudées mais couchées sur le coté et souvent entourées d'un voile pour rester pudiques,  permettaient à la patiente d'indiquer au médecin l'endroit où elles avaient mal au travers du rideau.

Ivoire, d'Elephantidaes spp (I/A) pré-convention, spécimen antérieur au 1er Juin 1947 et de ce fait conforme au règlement 338/97 du 9/12/1996 en son article 2-W.

Socle probablement postérieur

Un exemplaire comparable mais en miroir, probablement une paire à l'origine, est conservé à la Wellcome Library de Londres. https://wellcomecollection.org/works/jqucrj34

15,8 x 4 x 2,8 cm

Chine 18/19ème siècle

 

Diagnostic doll , China, mid Qing period

 

During the 18th and 19th centuries, women going to see the doctor in China didn?€?t actually see much of the doctor. Chinese women ?€? driven by Confucian beliefs about protecting the sanctity of the body ?€? would remain hidden behind a curtain during the entire visit; it was taboo for a woman to even mention parts of her body.

With a wall of privacy between doctor and patient, a solution arose: diagnostic dolls. The doctor would hand a doll ?€? a lady usually lounging on her side ?€? to an ailing woman, and revealing only her hands from behind the curtain, the patient would point to the area on the doll corresponding to the part of her body in question. 

 

Ivory.  Elephantidaes  spp (I/A) pré-convention, spécimen before June 1st 1947 5338/97 du 9/12/1996 article 2-W). Cites regulation outside the EU.

 

For a mirror  similar doll, possibly an original pair,  see the collection of the Wellcome Library in  London.

https://wellcomecollection.org/works/jqucrj34

15,8 x 4 x 2,8 cm

China 18th/19th c

 


Prix : -