cristina ortega
 

EXPERT ART d'ASIE Cristina ORTEGA Expert CNES arts de la Chine et du Japon Asian Art

Expert Chine Japon- Expert Asian Art - Carré Rive Gauche Paris Rue de Beaune- Expert art d Asie

 
 


 
 
 
 
 
 
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.

Cliquez sur la photo pour zoomer

Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.
 

Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies par Takabayashi Nobuyoshi 高林信好 (1819-1897), Japon, 1878, 19ème siècle.


Référence : 48485


Paire de paravents à 6 feuilles ornés d'une suite de calligraphies  par Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), Japon, 1878,  19ème siècle.

 

Le texte est un passage d'un texte en chinois classique de l'historien et homme d'état Sima Guang 司馬光 (1019-1086), intitulé 獨樂園記 "Le jardin du Plaisir unique". Sima Guang avait déménagé à Luoyang en 1071. Deux ans plus tard, il y achetait un terrain à distance de sa maison, qu'il transforma en jardin muni d'un étang avec une île, une cascade, un carré de plantes médicinales, une petite tour etc. Il fit élever au centre de son jardin  un petit pavillon-bibliothèque.  Son essai explique les raisons pour lesquelles il baptisa son jardin ainsi.

Il semble que ce texte n'ait jamais été traduit dans une langue occidentale. Je remercie très sincèrement Monsieur Alain Briot qui a profité du confinement pour en faire la traduction.

。Premier paravent : (Le premier est celui qui a un sceau rouge en haut à droite) 

迂叟平日 讀書,上師聖人,下友群賢,窺仁義之原,探禮樂之緒。自未始有形之前,暨四達無窮之外,事物之理,舉集目前。 可者,學之未至夫何求於人,何待於外哉!志倦體疲,則投竿取魚,執衽採藥,決渠灌花,操斧剖竹,濯熱 ...

Deuxième paravent  (suite) : ... 盥  水,臨高縱目,逍遙相羊,唯意所適。明月時至,清風自來,行無所牽,止無所柅,耳目肺腸,悉為己有,踽踽焉、洋洋焉,不知天壤之間復有何樂可以代此也。因合而命之曰:"獨樂"。

明治戊寅春日  二峰  書 信好之印   弐峰

Tous les jours je lis des livres [dans la bibliothèque de mon jardin]. Parmi les meilleurs auteurs, j'ai pris les grands sages comme  maîtres et parmi les autres, bon nombre sont mes amis. J'ai étudié les sources des vertus d'humanité et de justice et j'ai cherché les origines des rites. Le Principe de toutes choses,  qui était existait déjà  avant l'apparition de la matière et qui se trouve partout jusque et au delà même des confins de l'univers,  est là, concentré sous mes yeux. Or, je souffre de n'avoir jamais pu l'atteindre par l'étude mais comment et à qui pourrais-je le demander ? Que puis-je attendre du monde extérieur ? Quand mon esprit est las et mon corps fatigué, je lance  ma canne à pêche  je pêche des poissons : je relève le bas de ma robe et je cueille des herbes médicinales ; je creuse des rigoles pour irriguer les parterres de fleurs : maniant la hache, je coupe des bambous ; je me rafraîchis...

... en trempant mes mains dans une bassine d'eau fraîche ; je monte sur une hauteur et je regarde au loin ; je déambule à l'aventure. Tout ce que je souhaite, c'est que quand viendra l'heure où la lune resplendit , un vent frais se lève. Quand je marche, il n'y a rien qui m'entraîne. Si je m'arrête, aucun pieu ne me retient. Mes oreilles, mes yeux, mes poumons, mes intestins, tous mes organes sont autonomes. Je me détends  et je prends mes aises à ma guise.  Y a-t-il une un autre plaisir au Ciel ou sur la Terre, qui puisse remplacer celui-là ? Je l'ignore. C'est pourquoi j'ai baptisé [mon jardin] le "jardin  du Plaisir unique "

Le paravent est signé du nom du calligraphe,  Nihô, ("Les deux pics"), suivi du sceau de son nom  personnel Nobuyoshi no in (Sceau de Nobuyoshi) et du sceau de son nom d'artiste Nihô

 Il est daté ; Un jour de printemps de l'année du Tigre Ainé de la terre, ère Meiji  (1878)

Nihô 二峰 est le nom d'artiste de Takabayashi Nobuyoshi  高林信好 (1819-1897), artiste japonais originaire du département de Gunma, qui apprit la calligraphie en autodidacte. Il est le père de Takabayashi Gohô, (Les Cinq pics") qui fut également un calligraphe de renom.

Chacun de ces paravents mesure  environ 170 x 360 cm.

Ils sont conservés dans leur boite d'origine.

 

 

Pair of 6 folds screens composed of a series of calligraphy by Takabayashi Nobuyoshi 高 林 信 好 (1819-1897), Japan, 1878, 19th century.

 

The text is a passage from a text in classical Chinese by the historian and statesman Sima Guang 司馬 光 (1019-1086), entitled 獨 樂園 記 "The garden of unique Pleasure". Sima Guang had moved to Luoyang in 1071. Two years later, he bought land away from his house, which he transformed into a garden with a pond with an island, a waterfall, a square of medicinal plants, a small tower etc. He had a small library pavilion erected in the center of his garden. His essay explains the reasons why he named his garden so.

It seems that this text has never been translated into a Western language. I sincerely thank Mr. Alain Briot who took advantage of the confinement to translate it.

。First screen: (The first is the one with a red seal at the top right)

迂叟平日 讀書,上師聖人,下友群賢,窺仁義之原,探禮樂之緒。自未始有形之前,暨四達無窮之外,事物之理,舉集目前。 可者,學之未至夫何求於人,何待於外哉!志倦體疲,則投竿取魚,執衽採藥,決渠灌花,操斧剖竹,濯熱 ...

Second screen : ... 盥  水,臨高縱目,逍遙相羊,唯意所適。明月時至,清風自來,行無所牽,止無所柅,耳目肺腸,悉為己有,踽踽焉、洋洋焉,不知天壤之間復有何樂可以代此也。因合而命之曰:"獨樂"。

明治戊寅春日  二峰  書 信好之印   弐峰

 

I read books every day [in the library in my garden]. Among the best authors, I took the great sages as masters and among the others, many are my friends. I studied the sources of the virtues of humanity and justice and I looked for the origins of the rites. The Principle of all things, which already existed before the appearance of matter and which is found everywhere up to and even beyond the confines of the universe, is there, concentrated before my eyes. However, I suffer from never having been able to reach it by study but how and to whom could I ask it? What can I expect from the outside world? When my mind is tired and my body tired, I throw my fishing rod I fish for fish: I lift the bottom of my dress and I pick medicinal herbs; I dig channels to irrigate the flower beds: wielding the ax, I cut bamboo; I refresh myself ...

... by dipping my hands in a bowl of cool water; I go up on a height and I look in the distance; I wander around on an adventure. All I want is that when the hour comes when the moon shines, a fresh wind will rise. When I walk, there is nothing that drives me. If I stop, no stake holds me back. My ears, my eyes, my lungs, my intestines, all my organs are autonomous. I relax and take my ease as I please. Is there another pleasure in Heaven or on Earth, which can replace that one? I do not know. This is why I baptized [my garden] the "unique pleasure garden"

The screen is signed with the name of the calligrapher, Nihô, ("The two peaks"), followed by the seal of his personal name Nobuyoshi no in (Seal of Nobuyoshi) and the seal of his artist name Nihô

 It is dated; A spring day in the year of the Earth's Elder Tiger, Meiji era (1878)

Nihô 二 峰 is the artist name of Takabayashi Nobuyoshi 高 林 信 好 (1819-1897), Japanese artist from the department of Gunma, who learned calligraphy by himself. He is the father of Takabayashi Gohô, (Les Cinq pics ") who was also a renowned calligrapher.

Each of these screens measures approximately 170 x 360 cm.

They are kept in their original box.


Prix : -